Autoboyographie

Titre: Autoboyographie
Autrices: Christina Lauren
Collection: Hugo New Way
Pages: 395


Résumé:

Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l'Utah, le jeune homme se rend à l'évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu'un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible). C'est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté ! Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l'année passée... Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui...

Mon avis:

Autoboyographie est un livre qui a beaucoup fait parler de lui sur la blogosphère américaine. J'étais donc très contente de savoir qu'il arrivait en France et qu'Hugo New Way avait également décidé de garder cette couverture magnifique, une de mes couvertures préférées  de cette année 2018.

"Son sourire me fout en l'air."
Autoboyographie, ça n'est pas le genre de livre dont tu peux lire un extrait en coup de vent lors d'une de tes pauses, ou commencer alors que tu es sur le point de te coucher. Croyez-moi, pour l'avoir vécu, c'est le conseil le plus avisé que je puisse vous donner aujourd'hui, outre: achetez cette pépite. 
Vous l'aurez compris, je n'ai pas pu détacher mes yeux curieux d'autoboyographie. Ce livre, c'est un uppercut que tu reçois en plein coeur. 
J'ai été profondément touchée par l'histoire que les autrices nous dépeignent. Tanner, jeune adolescent bisexuel qui quitte sa Californie dans laquelle il s'est toujours assumé, pour Provo, une ville très conservatrice de l'Etat de l'Utah. Lui qui était si libre, se cache dorénavant, de peur de la réaction des habitants de cette petite bourgade, notamment Autumn, sa meilleure amie. 

C'est d'ailleurs grâce à cette dernière que les pas de Tanner vont être amenés à croiser ceux de Sebastian lors du fameux Séminaire. Le Séminaire est un cours très exigeant durant lequel les étudiants vont devoir écrire un livre. En entier. Et en un semestre, rien que ça. Sebastian n'est autre que la personne qui a remporté le Séminaire l'année dernière. 

"Nos yeux s'accrochent. Les siens sont vert et jaune, pailletés d'éclats bruns. J'ai l'impression d'avoir sauté d'une falaise sans connaître la profondeur de l'eau."

Lorsque leurs yeux se croisent, Tanner comprend instantanément que ce Séminaire va s'avérer beaucoup plus compliqué que prévu. En effet, Sebastian va perturber le plan de Tanner qui était de faire profil bas jusqu'à son départ pour l'université l'année prochaine. 

Par ailleurs, un second obstacle se dresse car Sébastian est mormon, plus que ça: il est le fils du prêtre. Tanner va donc tenter essayer tant bien que mal de réprimer ce qu'il a ressenti lors de leur première rencontre. Cependant cette attirance glisse inexorablement vers un sentiment bien plus profond que ça. 

J'ai adoré découvrir Sebastian, Tanner, mais également les personnages secondaires. D'un coté, nous avons un Tanner, dont la famille connait l'orientation sexuelle et n'a aucun problème avec ça, bien au contraire. 
De l'autre, nous avons un Sebastian dont l'histoire est bien plus complexe. J'ai énormément apprécié ces personnages, si différents, si attachants! Christina Lauren ont fait le choix de ne pas montrer uniquement les aspects positifs, mais également de couvrir un large spectre des réactions, allant de l'acceptation la plus complète jusqu'au rejet en passant par l'indifférence. 


"-Tu m'as manqué.
Ce que vous entendez, là, c'est mon coeur qui prend son élan et qui saute en parachute. Il vole."


En lisant le résumé, j'avais plusieurs appréhensions, notamment quant à la manière dont la religion allait être abordée ici. Là encore, belle surprise: ces autrices ont réussi à articuler deux thèmes délicats: l'homosexualité et la religion. 

Je n'ai quasiment pas pu lâcher ce roman, qui a su me maintenir en haleine du début à la fin! J'avais tellement d'interrogations! Notamment s'agissant de l'acceptation de soi, je voulais savoir si certains personnages seraient en mesure d'embrasser leur identité pleinement, ou si le poids de la religion, de la tradition, mais également du regard des autres pèseraient de manière significative.

Enfin, je souhaitais aborder un dernier point car il m'a particulièrement dérangée en l'espèce: les fautes d'orthographe et de grammaire. Elles sont quand même assez nombreuses et je trouve que c'est vraiment domage car elles parasitent la lecture.

En conclusion, Autoboyographie est un livre percutant dans lequel les autrices nous montrent la dure réalité quant au long chemin à parcourir pour arriver à s'accepter et accepter l'autre dans son adversité.
La fluidité du style de Christina Lauren rend cette histoire  d'autant plus réaliste. Pendant toute ma lecture j'ai été moi aussi propulsée avec Tanner, Autumn et Sebastian. J'ai pleuré avec eux, j'ai ri, je me suis révoltée, mais surtout: j'ai aimé. Beaucoup.
Cette romance fait figure pour moi de véritable OLNI dans la littérature Young Adult, et saura, sans aucun doute s'attribuer une place de choix parmi les ouvrages qui ont marqué ma vie de lectrice. 

Je remercie Hugo New Way pour cette belle découverte!

Alors, tentés? 

You May Also Like

4 commentaires

  1. Les fautes m'agacent en général ^^ Mais sinon tu me donnes envie de courir l'acheter alors que ma PAL déborde xD
    Contente qu'il t'ai plu :^p

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré mais tu le sais déjà ! Ta chronique sonne très juste ! J'ai hâte de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti **

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pourtant lu que deux avis mais je suis trop impatiente de me le caser dans mes lectures d'été. De plus, j'aime beaucoup ta chronique et je suis quasiment certaine d'apprécier ce roman !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis curieuse, il ne me tentait pas du tout à la base, mais ton avis m'intrigue ^^ J'espère pouvoir le lire un jour :)

    RépondreSupprimer