"tu es ton propre standard de beauté": l'introspection et la connaissance de soi selon Nayyirah Waheed

by - février 19, 2017




-->


Titre: Salt.
Auteure: Nayyirah Waheed
Pages: 258
Editeur: CreateSpace Independant Publishing Platform

Résumé:
Salt is a journey through warmth and sharpness. This collection of poetry explores the realities of multiple identities, language, diasporic life & pain, the self, community, healing, celebration, and love


Mon avis:
Je remercie thomreads pour la découverte. En effet, en voyant une des citations tirées de ce livre dans sa story instagram, j'ai été très intriguée. Le lendemain, je lisais cette petite pépite.

"there is you and you. this is a relationship. this is the most important relationship."
Traduction personnelle: "il y a toi et toi. Ceci est une relation. Ceci est la plus importante relation"

En 258 pages, Nayyirah Waheed aborde des sujets aussis variés que: 

L'échec.
" I fell apart many times. so.what. does. that say about me besides I live through wars. "
Traduction personnelle: "Je me suis effondrée plusieurs fois. et. qu'est-ce. que. ça dit de moi si ce n'est que j'ai survécu à des guerres." 
L'amour.
"She asked "you are in love what does love look like" to which I replied "like everything I've ever lost come back to me"
Traduction personnelle: "Elle m'a demandé: " tu est amoureuse à quoi l'amour ressemble" ce à quoi j'ai répondu "comme si tout ce que j'avais perdu me revenait.
L'acceptation de soi. 
"you are your own standard of beauty -- mirror work" 
Traduction personnelle: "tu es ton propre standard de beauté -- le travail du miroir"

Autant de sujets importants, qui pour la plupart, sont abordés avec beaucoup de justesse. J'ai aimé la plume de l'auteure, mais aussi son analyse. Elle a le don de poser les questions. Les vraies questions. Celles qui ne font pas plaisir. Un exemple :

"would you still want to travel to that coutnry if you could not take a camera with you -- a question of appropriation" 
Traduction personnelle: voudriez-vous toujours voyager dans ce pays si vous ne pouviez pas emporter votre appareil photo avec vous -- une question d'appropriation. 

C’est une question que je ne m’étais jamais posée, et qui dans le contexte de ces poèmes, prend une tournure particulière. J’aime ces auteurs qui nous poussent dans nos derniers retranchement, alertent, sont… engagés tout simplement. Pour moi il est clair que Nayyirah est engagée, elle dénonce : le dictat de la beauté, le néocolonialisme et bien d’autres sujets qui sont pour certains d’actualités, comme la question récurrente en depuis quelques temps de l’immigration, où il a suffit à l’auteure d’une phrase pour me retourner le cerveau. La voici :

"you broke the ocean in half to be here. only to meet nothing that wants you"
Traduction personnelle : tu as fendu l’océan en deux pour être ici et ce, seulement pour ne rencontrer rien qui ne veuille de toi.

Que l’on approuve ou pas sa pensée, une chose est claire : elle.ne.nous.laisse.pas.indifférent. Ca non.

En conclusion : ce receuil est parfait si vous voulez vous (re)lancer dans la poésie. Il m’a rappelé à quel point les mots pouvaient être puissants. Il nous fait réflechir sur de nombreux thèmes.

Les + : une plume poignante, qui nous fait refléchir sur des sujets variés et très intéressants. Une analyse qui, pour la plupart des sujets est pertinente.


Les - : un langage parfois trop cru, que je n’ai pas forcément trouvé justifié.

Aimez-vous les poèmes? 


You May Also Like

2 commentaires

  1. Je me demandais, donne-t-elle son avis (plus ou moins explicite) ou bien pose-t-elle uniquement des questions qui nous font réfléchir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains sont quand même vraiment engagés et on y voit clairement son avis, d'autres au contraire posent seulement des questions, nous font nous interroger.

      Supprimer